Publications & Ressources
Le community organizing, c’est tout un vocabulaire

Définition

Dans le monde anglo-saxon, le community organizing est une pratique militante qui consiste à structurer et exercer un pouvoir collectif durable et responsable, en vue de transformer la société.
 

Traduction

Pour éviter les conflits de sens, en français il est préférable de traduire community organizing par organisation collective, plutôt que par organisation communautaire (commes nos camarades québécois·es). En effet le terme “collectif” reflète l’étymologie latine et les parentés lexicales du terme “communauté” (la chose que l’on partage, les communs, le communal), sans en activer ses connotations négatives.

S’organiser, au final, ça veut dire quoi ?

La culture bureaucratique contemporaine a donné au terme d’ “organisation” un sens très administratif (gérer, hiérarchiser, structurer, policer). 

Pourtant, jusque dans les années 70, ce terme bénéficiait aussi d’un sens bien plus radical : organiser c’était réunir, allier, équiper, former et développer la puissance collective de ceux qui voulaient défendre leurs droits. A tel point qu’“organiser” et “syndiquer” était alors presque synonymes. 

De ce fait, découvrir le community organizing c’est en réalité redécouvrir et réactiver tout un vocabulaire d’origine syndicale, qu’Organisez-vous ! a compilé pour vous :


 Abécédaire du community organizing

Abécédaire du community organizing

A COMME

ACTION COLLECTIVE

L’action collective non-violente est un acte de mobilisation tactique qui vise à créer un inconfort insupportable chez la cible que l’on vise. C’est aussi un moment-clé dans le développement d’une communauté militante, qui permet de tester à la fois sa structure, son pouvoir et son message…

B COMME

BASE

Dans un mouvement social, on parle de base pour désigner l’ensemble des gens qui sont directement concernés par la cause défendue. Ces personnes partagent une condition d’existence et font face à une même injustice qui les incite à fédérer leurs forces. La base se distingue donc des alliés du mouvement…

C COMME

COMMUNAUTÉ

Une communauté est un groupe d’individus unis par une identité, des valeurs ou un objectif commun. Quand on parle d’organisation communautaire, le terme de communauté fait référence au lien de solidarité qui se construit autour de ce que l’on partage. On peut ainsi parler de « communauté de lutte »…

Nos pistes de réflexion
Le community organizing n’est pas une formule magique, qu’il suffirait d’importer telle quelle des Etats-Unis. Bien au contraire ! Pour développer une méthodologie robuste et éthique, il est absolument nécessaire d’ancrer nos pratiques dans le contexte militant francophone, et dans des pistes de réflexion qui nous soient propres.

Développer notre boîte à outils

Pas question de faire un simple copié/collé des méthodes d’organizing anglo-saxones !

En collectant le témoignages des praticien·ne·s francophones, en explorant le travail des chercheurs·es et en expérimentant nous-mêmes plein d’idées qui nous tiennent à coeur (comme l’évaluation des actions collectives), nous proposons une petite boîte à outils qui se développe pas à pas.

→ Découvrir nos ressources sur ce thème

Construire l’après-Alinsky

On entend parfois des militant·e·s résumer l’organisation collective à la “méthode Alinsky”, comme si ce community organizer américain avait, une bonne fois pour toutes, imposé une façon définitive de pratiquer le community organizing.

Or rien n’est moins vrai ! On sait aujourd’hui qu’Alinsky, bien que pionnier dans son champ, avait une éthique douteuse et une démarche aujourd’hui très datée.

Il est donc très important de se détacher de cette figure tutélaire pour découvrir d’autres façons d’envisager l’organisation collective.

→ Découvrir nos ressources sur ce thème

Apprendre de nos adversaires

Partout dans le monde, l’extrême-droite et le néo-libéralisme prospèrent. Et ce n’est pas un hasard ! Depuis les années 70, dans de nombreux pays des organisatrices et organisateurs du Capital ont accompli un travail de fourmi pour peu à peu rassembler leurs forces et enterrer les acquis des années 50 et 60.

Qui, par exemple, connaît le nom de Roger Stone, l’homme qui a fabriqué Donald Trump ? Ou celui de Dominic Cummings, l’artisan du Brexit ?

Pour apprendre à mieux combattre ces adversaires et leurs tactiques, il faut apprendre à mieux les connaître.

→ Découvrir nos ressources sur ce thème

Oublier Facebook

La tentation est souvent grande de s’appuyer très largement sur les réseaux sociaux pour organiser une mobilisation.

Mais à quel prix ? Car une mobilisation sans structure est une mobilisation sans pouvoir.

Dès lors, bien qu’Internet soit un outil très précieux, il est important de privilégier les méthodes d’organisation en face-à-face qui ont fait leurs preuves.

→ Découvrir nos ressources sur ce thème

Partager des récits de luttes

L’école enseigne les victoires du peuple, mais passe sous silence l’Histoire de ses luttes. On ne raconte pas la structuration des collectifs anti-nucléaires de Plogoff, les stratégies des suffragettes françaises pour accéder au droit de vote, ou encore la véritable origine du boycott.

Pourtant tout est déjà là, sous nos yeux, dans nos vieux récits de luttes, prêts à être redécouverts pour nous livrer leurs secrets et leurs tactiques.

→ Découvrir nos ressources sur ce thème

Pratiquer un militantisme joyeux

Il existe dans le milieu militant comme une atmosphère de compétition, de performance, de jusqu’au-boutisme, qui décourage les un·e·s et conduit les autres à l’épuisement.

Que ce soit la tyrannie de l’horizontalité ou le radicalisme rigide, les entraves à l’épanouissement militant ne sont pas des fatalités et nous pouvons explorer comment nous en détacher.

→ Découvrir nos ressources sur ce thème

Nos ressources 

Or, au gré des rencontres et des lectures, nous découvrons parfois une pépite, que nous avons envie de partager avec notre communauté. Voici donc une sélection de documents et d’articles, qui compile à la fois des récits de luttes oubliées, des apports théoriques stimulants ou encore des conseils pratiques à destination des militants.

Chaque mois nous ajoutons du contenu (articles de fonds, entretiens, textes fondamentaux) afin de développer un corpus francophone qui soit à la fois riche, porté vers l’action, et constamment mis à jour. C’est un complément idéal aux formations et à l’accompagnement que nous proposons.

Bonne lecture !


Articles

Articles


Pour aller plus loin

Pour aller plus loin

e-Formation

Initiation gratuite au
community organizing

Webinaires

Les principes fondamentaux du
community organizing